Livres ouverts

Quelques idées  de lectures traduites pour oublier la pluie et le froid…

J’ai normalement une très grosse préférence pour les auteurs dans leurs langues. Je suis toujours perdue, quand il y a traduction: à qui adresser le mérite ou les reproches  entre l’auteur et le traducteur ?

Toujours est-il que ces 2 livres là m’ont beaucoup plû.

22 novembre 1963

d’ Adam Braver Ed.Pointeau 

L’histoire est célèbre, la dernière journée du couple Kennedy. J’avais peur de tomber dans l’accumulation de détails un peu morbides, un peu factuels. En fait pas du tout, chaque élément est minutieusement inséré dans une construction intelligente. Le rythme saccadé des évènements qui s’enchaînent sur cette unique journée nous interdit de lâcher le livre. L’écriture est particulièrement délicate, elle donne l’impression de « couler » sans être répétitive.

Fils d’Heliopolis

de James Scudamore Ed.10/18 

L’histoire c’est celle d’un garçon des favela de São Paulo (Héliopolis) adopté par une famille de riches propriétaires. C’est en fait son mal aise qui est le véritable sujet du roman, quelque chose de très physique, très brutal. Sans trop en dévoiler (lisez le !), on ressent ce vertige, cette apesanteur dans laquelle le héros se perd. Il utilise fréquemment l’image de l’air et c’est tout à fait ce qui ressort de la lecture. Comme s’il ne savait pas où poser les pieds. C’est aussi très « sensoriel » comme écriture : le froid, les goûts, les odeurs, les bruits sont rendus avec une justesse fascinante. Le ton décomplexé et cru du roman peut parfois gêner mais il est le gage d’une certaine liberté.

Voilà maintenant ma wish list :

La Couleur des sentiments

de Kathryn Stockett Ed. Jacqueline Chambon, critiqué

La vie sexuelle d’un Américain sans reprôche 

de Jed Mercurio, Ed.Belfond (encore sur JFK!)  avec une bonne critique  ici. :

Pour commander les livres, simple clic sur les liens Fnac!

22 novembre 1963, Adam Braver, 15,20 € à la Fnac

Fils d’Heliopolis, James Scudamore, 17,10 € à la Fnac

La couleur des sentiments, Kathryn Stockett, 22,61 € à la Fnac

LA vie sexuelle d’un Americain sans reprôche, JEd Mercurio,  à la Fnac

Bonne lecture et si vous avez des coups de cœur à recommander, n’hésitez pas !

 

Publicités

5 réflexions sur “Livres ouverts

  1. Marion, je lis peu de romans, je ne pourrai donc en conseiller… Je suis en revanche tenté par celui sur Kennedy !

    Sinon, bonne chance pour ton blog, même si en tant que garçon, je me sens pas concerné par tous les articles, j’aime bien le ton.

  2. « quand il y a traduction: à qui adresser le mérite ou les reproches entre l’auteur et le traducteur ? »
    … Aux deux ! Tout dépend du talent de l’un et de l’autre… Parfois, l’auteur est super, le traducteur pourri, et tout son lectorat international le déteste à tort. Parfois le traducteur « réécrit » le livre et lui apporte la touche de talent manquante (on parle de sur-traduction). Idéalement, il faut que le traducteur aime et connaisse bien l’auteur pour ne pas le trahir, quitte à conserver ses maladresses dans la langue cible. Mais quand on parle de grosses boites d’édition, c’est plus du boulot d’usine, faut pas se leurrer… pas franchement le temps de s’imprégner du style de l’auteur…
    En tout cas, toujours lire en VO quand c’est possible !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s