Lassé/Lacé: Semper eadem

La vie a récemment cruellement éprouvé plusieurs de mes amis. Sans savoir comment apaiser colère, doute, impuissance, j’ai repris quelques feuilles cornées des Fleurs du Mal de Baudelaire, parce que j’y trouve souvent de quoi m’orienter vers une autre lecture. Les Fleurs du Mal, c’est un peu mon « lexique » des Tout l’Univers, qui trônaient dans ma bibliothèque de petite fille. Je l’ouvre avec un mot, un ressenti, un vers qui m’obsède et je me laisse entraîner sur le dos du vers suivant vers une autre réflexion .

J’y cherchais ce vers « Plus encore que la vie/ La mort nous tient souvent par des liens subtils »

J’ai mis un peu de temps à retrouver le titre (latin) du poème : SEMPER EADEM, à traduire par « Toujours pareil »

SEMPER EADEM

« D’où vous vient, disiez-vous, cette tristesse étrange,
Montant comme la mer sur le roc noir et nu ? »
-quand notre cœur a fait une fois sa vendange,
Vivre est un mal. C’est un secret de tous connu.

Une douleur très-simple et non mystérieuse,
Et, comme votre joie, éclatante pour tous.
Cessez donc de chercher, ô belle curieuse !
Et, bien que votre voix soit douce, taisez-vous !

Taisez-vous, ignorante ! âme toujours ravie !
Bouche au rire enfantin ! Plus encore que la Vie, 
La Mort nous tient souvent par des liens subtils.

Laissez, laissez mon cœur s’enivrer d’un mensonge,
Plonger dans vos beaux yeux comme dans un beau songe,
Et sommeiller longtemps à l’ombre de vos cils !

C’est cette double idée de lassitude et de liens créés, par la mort, qui m’a troublée.

Jusqu’où toutes ces épreuves nous lassent et nous lient? 

Pour y réfléchir et pour que des liens plus forts unissent les familles en souffrance, quelques pistes mystiques d’un poète hindi du XV° siècle, Kabir:

« Si tu ne brises pas tes liens pendant la vie, quel espoir de délivrance auras-tu dans la mort? »

Cette exortation de Mère Térésa:

« Conquérons le monde avec notre amour. Entrelaçons nos vies, tissons les des liens du sacrifice et de l’amour, il nous sera alors possible de conquérir le monde »

Et cette chanson écrite et chantée par Grégory Lemarchal « Le lien »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s