A voir # 5

Place au ciné ce soir! Mes impressions sur 2 films: La guerre est déclarée  de Valérie Donzelli et Et maintenant, on va où?

Une bande annonce intrigante, une soif de vivre débordant des affiches et ces deux visages solaires. Bref la guerre est déclarée avait tout pour me séduire. D’autant plus que mon livre marquant de l’été, Deux petits pas sur le sable mouillé , d’Anne-Dauphine Julliand  traitait sensiblement du même sujet: comment rester un couple uni face à la maladie de son enfant.

Alors? Concernant l’aspect « fureur de vivre », je n’ai pas été franchement déçue. Entre irréel et réalité sordide, les codes sont totalement chamboulés et notre imaginaire se retrouve bousculé. Roméo rencontre Juliette et c’est  bien sur un coup de foudre. Mais Juliette n’est pas venue seule et Roméo ne croisera pas le fer pour avoir son coeur, il lui proposera la fuite dans les rues de Paris. Pas de perfection à l’horizon ni de grandes valeurs, simplement une course à la vie sans fin. Sans but non plus d’ailleurs. Juliette et Roméo ne vont faire que courir pendant tout le film. Une sorte de rébellion adolescente dont on voudrait bien sortir un jour quand même… Après la naissance de leur fils? Au moment de l’annonce de la maladie? Au moment des retrouvailles? Non.  Il s’agit d »une révolte qu,i pour tout dire m’a lassée et même fatiguée. L’energie, la justesse du comédien Jérémie Elkaïm, l’atmosphère presque poétique du film est passionnante mais doit servir un propos, un message, une thèse…? J’ai souffert du manque de valeurs, de ténacité des dialogues. De l’élasticité de ces personnages qui m’ont semblé être en mousse. Trop malléables. Du manque d’ampleur de leurs sentiments.  J’ai été globalement très déçue et reste extrêmement réservée sur le fond du film même si l’atmosphère m’a bien plu…

Nadine Labaki nous avait habitué à un cinéma de grande qualité. Emportée par Caramel et la beauté hors norme de l’actrice-réalisatrice, j’ai suivi sans mal la route qui mène à ce petit village de montagne en plein Liban, théâtre de « Et maintenant, on va où? ». Là-bas, les femmes sont des sages. Elles veillent  sur le fragile équilibre de leur communauté comme elles veillent sur leurs enfants. Avec esprit, amour, rage…et patience. Quelle leçon de vie  ces femmes nous offrent-elles! Quelle incroyable manière de désamorcer les conflits que celle de bloquer la transcription des haines entre religions. Quel humour aussi! Ce film a été une véritable révélation pour moi. A tout point de vue. Esthétique d’abord dans ce mélange incroyable des genres où pleurs, rires et chants sont à la fois si proches et si intensément ressentis. De construction aussi puisque comme la bataille insensée de ces femmes pour la paix, le film, sans jamais sembler suivre une trame précise, s’aventure dans des méandres qui nous amènent finalement bien au point d’arrivée (et de départ) de Nadine Labaki. Une leçon de vie aussi, devant les incroyables sacrifices de ces femmes, si bouleversants à notre heure du « moi d’abord ». Et puis simplement un pied de nez à la globalisation, à nos envies mégalo de sauver la planète, ce film nous invitant seulement à préserver le fragile équilibre de notre société, en relevant les défis qui sont à notre portée. Ceux de tous les jours. Nos batailles du quotidien… A VOIR PLUS QUE TOUT!

Publicités

2 réflexions sur “A voir # 5

  1. Bonsoir,
    J’ai déniché votre blog sur Yahoo de manière fortuite, et j’ai trouvé un site Web très agréable à lire.
    Je vous remercie beaucoup de partager tous ces sujets avec nous.
    Continuez encore 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s