About

Marion, Mag pour mes 4 soeurs, Marrron pour mon Ben, Mariontchik pour les russes, Malihong en chinois, Marionnette pour qui saura etc…

23 ans, étudiant encore (non pas étudiante en cor), un humour de folie

Passionnée de civilisations et langues étrangères

jamais sans mon iphone,

Virgule et Valentino mes 2 chats

droguée de  mode/cuisine/ actualités/musique/séries/voyages…

Добро пожаловать!

Bienvenue! (C’est ce que signifie le titre de ce premier post!)

Pour être honnête c’est avec une certaine appréhension que je commence ce blog. Un peu le même sentiment que celui que j’ai ressenti en arrivant à Moscou, sous la neige, en janvier dernier : un mélange d’envie et de doutes !

Partie dans un pays que je connaissais mal, une grande banderole me cueillait à la sortie de l’avion : « Добро пожаловать в Москву » (bienvenue à Moscou) alors qu’au fond rien ne me donnait l’impression d’être la bienvenue!

Pourquoi du russe? cette question fait partie de moi depuis maintenant 10 ans. J’ai commencé à apprendre le russe à l’école puis l’ai choisi en cursus universitaire en suivant une double formation de droit français et droit russe.

En fait du russe, ce sont les langues rares qui me fascinent. Cette possibilité d’être « autre » en changeant de langage, d’avoir un code à soi. C’est ce qui m’a fait choisir aussi le chinois depuis 7 ans.

Pourquoi les « carnets » de marion ? parce que depuis toujours, je tiens des petits carnets remplis de choses que j’aime : des œuvres à méditer, des citations à retenir, des articles de journaux à relire, des fringues à traquer, une silhouette qui me plait, des recettes à essayer, des mots de vocabulaire russes ou des caractères chinois à ne pas oublier…

Bref une sorte de carnet d’envies ! Pour moi un genre de malle de déguisements qui permet de changer d’image, d’être un peu plus une autre : Anastasia, Claire Chazal, Arno Klarsfeld, Jean-François Piège, Alfred de Musset, Kate Moss, Mulan, Gabrielle Chanel, Martin Solveig, Pocahontas… (un peu douloureux de les voir tous à côté quand même, non ?  )

Au moment d’en commencer un énième qui alourdira encore mon sac, j’ai décidé d’en faire un virtuel par ce blog et de le laisser « traîner » !

Libre à tous de commenter/critiquer/ compléter…

J’espère donc que vous vous sentirez bien accueillis sur ce blog, que vous y découvrirez des choses et que vous aurez l’envie de mettre un pied dans ce monde que je voudrais mien !

Publicités